GALATHEE

 

GALATHEE

 

 

Je t’ai appelé Galathée

 

Ce prénom te convient, je pense,

Ton aura, ta présence immaculée

Entoure notre Monde d’ignorance.

 

De ta silhouette élancée,

De ta beauté parfaite

Résonnent les trompettes dorées

D’un parfait accord céleste.

 

Tu domines par ton éclat

Le domaine des rêves les plus fous.

Ton essence « Divina »

Nous englobe, nous secoue.

 

Reine d’un royaume mythique

Tu gouvernes sans failles,

Tes sujets héroïques

Te vénèrent et bataillent.

 

De ton regard translucide

Tu observes et souris.

Tu nous aimes et reste placide

En nous tu es et tu revis.

 

Image irréelle,

Pensées futiles,

Que savons-nous d’elle

A part son exil ?

 

Royaume perdu du fonds de nos mémoires,

Atlantide, ile rayée de notre histoire,

Enfouie au plus profond des eaux

Tu renais, grâce à Elle

Avec peu de chose, rien que ce tableau.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×